FR


EN

Chargement

Archive

Jeu de Paume

ven. 15 novembre 2013

18 h 30


Penny Siopis


Screening

As part of the cycle Possessions



Penny Siopis
Obscure White Messenger (2010)(15min), Communion (2011)(5min), The Master is Drowning (2012)(10min)

Seance presented by Olivier Marboeuf in the presence of the director.
Free entry

 

Reserver





Saisissez le nombre de personnes pour la réservation :



© Penny Siopis. Courtesy of Stevenson, Cape Town and Johannesburg.

 Synopsis
Obscure White Messenger
uses found home-movie footage to tell the story of Dimitrios Tsafendas, who assassinated the South African prime minister and ‘architect of apartheid’, HF Verwoerd, in 1966; it takes its title from a reference to Tsafendas in Nelson Mandela’s autobiography, Long Walk to Freedom. What drove Tsafendas, a man of mixed race, a migrant, working as a parliamentary messenger at the time, to commit this act? Siopis explores the intermingling of madness and political motive evident in transcripts of interviews with Tsafendas. Throughout the film there is the question of who the ‘illegitimate’ Tsafendas is and where he belongs; of what it means to be stateless in a world where citizenship all too often establishes and legitimates what it means to be fully human.

In Communion the story is about an Irish nun, Sister Aidan, who was also  medical doctor, Elsie Quinlan. She was murdered by a crowd of angry people in the Eastern Cape, who were protesting against apartheid laws during the Defiance Campaign in 1952 in South Africa. Many of the people in the crowd knew and loved Sister Aidan, but she was in the wrong place at the wrong time. In newspaper reports and scholarly articles, questions emerged about ‘common cause’ and culpability – which of the crowd committed the murder? Pathologists could not determine how she died, because parts of her body were missing, some allegedly eaten. Siopis situates Sister Aidan’s ‘voice’ (read as subtitles) in the first person: she narrates her own death, as if from the grave. Contingency is hooked to historical fact through Siopis’ selective use of text in combination with film sequences – anonymous home movies that do not connect in any way to the empirical facts of the story. The sound is an African lullaby.

In The Master is Drowning the artist extends her use of found film beyond home movies to historical documentary, combining private and public film sequences to create a story that is both fictive and ‘real’. The narrative unfolds chronologically, culminating in the attempted assassination of the South African Prime Minister HF Verwoerd by David Beresford Pratt, a white liberal businessman and farmer. The attempt occurred in 1960 on the eve of the inauguration of the apartheid South African Republic, and is depicted through the inclusion of actual news footage from that time. Pratt went to the annual Agricultural Show in Johannesburg and shot Verwoerd twice in the face at point blank range following his opening address. Miraculously, Verwoerd survived, and in the ensuing court process Pratt, who suffered from epilepsy, was declared unsound of mind. The words in the video are Pratt’s, drawn from different sources including transcripts of his trial and newspapers of the time.

Biography
Penny Siopis is a South African of Greek descent. She lives in Cape Town where she is an Honorary Professor at Michaelis School of Fine Art, University of Cape Town. Siopis works in painting, film/video, photography and installation. She has exhibited widely, in South Africa and internationally. She had a solo show, Three Essays on Shame, at the Freud Museum,London, in 2005. She has taken part in the biennales of Sydney, Johannesburg, Gwangju, Havana and Venice.

 

logoJDP-dŽgradŽ

 

Address
1, place de la Concorde
75008 Paris
01 47 03 12 50

Access
Métro lignes 1, 8, 12 : Concorde
Bus : 24, 42, 72, 73, 84, 94
http://www.jeudepaume.org/

Télécharger le programme complet de Possessions en pdf

Events



Phantom

Khiasma is supported by:

La Caisse des Dépôts et
   Consignations
Le Conseil Régional d’Ile-de-France
Le Département de la
   Seine-Saint-Denis
La DRAC Île-de-France
Emmaüs Solidarité
La Fondation Aéroports de Paris
La Fondation de France
La Ville des Lilas
La Ville de Paris
Paris Habitat

Khiasma est membre du réseau TRAM et de Parcours Est.

février 2017


Édito : Plateforme


In 2017, Khiasma set up its new program : Plateforme. Based on the development of a community at work, Plateforme transforms Espace Khiasma into a space of research and experimentation for encounters of various formats. Artists, students, residents, curators, researchers, associative actors, collectives will gradually occupy the same place and share the antennas of the web radio R22 Tout-Monde that will weave the multiple voices of this adventure.

Lire

21.06.2016

«Tentative d'évasion» by Vincent Chevillon on the massif du Sancy

As part of the Horizons programme, Vincent Chevillon’s monumental work Tentative d’évasion is installed until late September on the massif du Sancy, in Auvergne (http://www.horizons-sancy.com/).

11.04.2016

« De commencements en commencements » reçoit l'aide du film court de la Seine-Saint-Denis

Le film de Simon Quéheillard, De commencements en commencements, vient de recevoir l’aide au film court du département de la Seine-Saint-Denis. Après une belle post-production, une avant-première de cet hommage au burlesque arrivera très bientôt sur les écrans lilasiens !

28.03.2016

Alice Diop's "Vers la tendresse" wins Creteil women's film festival award

Developed during an artist’s residency at Khiasma, Alice Diop’s film Vers la tendresse won two prizes at the Créteil Festival du film de femmes. Congratulations !

17.03.2014

Lettre au Maire de Grigny

« L’ambassade du PEROU à Ris-Orangis est un repère – un espace visible – et un observatoire – un lieu qui regarde -. Décrire ce qui a lieu dans un bidonville situé sur le territoire européen, telle est l’ambition de ce blog. Exactement, il s’agit de décrire l’humanité qui a lieu, l’humanité qui fait lieu » (décembre 2012). Le 3 avril 2013, tout a été détruit, sauf l’essentiel. A Grigny, où vivent aujourd’hui les familles, nous continuons d’œuvrer pour que l’on construise enfin.

Découvrez ici, la dernière lettre de Sébastien Thiéry, coordinateur du PEROU, au Maire de Grigny. Une invitation au dialogue sur le devenir des familles de Roms présentes dans le bidonville.

19.12.2013

Butler & Mirza shorlisted for Art Mundi 6 prize !

Félicitations à Butler&Mirza pour leur pré-sélection pour le prix Art Mundi 6. On leur souhaite de tout cœur de le remporter pour mener à bien tous leurs projets et nous surprendre encore.
Rapellons que le duo d’artiste avait exposé leur oeuvre Hold Your Ground à Khiasma, dans le cadre de notre exposition de rentrée, Rendez-vous : sortie de mon corps.
Plus d’informations ici !

28.11.2013

Notre cycle POSSESSIONS s'installe sur le blog du Monde

En place depuis le 12 novembre 2013, notre cycle Possessions a fait parler de lui dans les pages du blog du Monde. Sous la plume d’Isabelle Regnier, découvrez, ou redécouvrez l’identité de cet évènement qui déplace le genre documentaire, entre projections et performances.

Pour découvrir l’article, c’est ici
Et pour suivre le déroulement de notre programmation jusqu’au 12 décembre, c’est là !

 

28.11.2013

Mathieu K. Abonnenc à Beaubourg

« An Italian Film (Africa Addio) » de Mathieu K Abonnenc sera projeté demain au Centre Pompidou dans le cadre d’une séance du Peuple qui manque. Rappelons que l’artiste présente également sa vidéo dans le cadre de notre exposition « Rendez-vous : sortie de mon corps » et qu’elle reste visible jusqu’au 12 décembre 2013. La caméra Red utilisée pour le tournage confère une qualité exceptionnelle à l’image qui vient renforcer le propos percutant du film. En ce concentrant sur le cuivre, qui fut l’une des causes de la guerre de Sécession au Katanga, et, auparavant, la raison de l’intérêt des Occidentaux pour la R.D.C, l’artiste reconstitue un épisode de l’histoire du capitalisme et de ses mécanismes, montrant les effets de l’industrialisation par des nations européennes sur des pays et des populations colonisés. http://www.lepeuplequimanque.org/thousand/27-11-13

15.11.2013

Nos artistes hors les murs !

Jusqu’au 12 décembre 2013, Khiasma accueille en son sein l’exposition collective « Rendez-vous : sortie de mon corps ». À cette occasion, Hicham Benohoud, photographe, expose « Version soft » une série de 5 images qui présentent calmement et fermement son malaise face à sa situation, à sa culture, et  à son pays. Mais en parallèle, l’artiste expose également à Casablanca « Ânes situ », une série de photographies qui fait écho au statut de l’homme au Maroc.
À découvrir ici !

05.11.2013

Mon voisin est un artiste

En lieu et place du traditionnel C’est dimanche ! – le cinégoûter organisé à l’Espace Khiasma chaque dernier dimanche du mois – Fantazio se propose de créer un habillage musical interactif à partir d’un montage de films muets.

« On part de rien. Un son arrive : on peut se coincer dedans, se prendre les pieds dedans, mourir dedans tout de suite. Si un deuxième son sur lequel on pourrait se reposer ne surgit pas, tout s’arrête. Plus de transformation possible. L’improvisation ne peut pas vivre sans entraide. En situation de guerre, d’urgence, de panique, soit on reste pétrifié passif, soit on improvise : on prend en main la situation, on se mouille, on laisse de côté à la minute la force rongeante du regard sur soi. »

Dimanche 23 novembre 2013 à 16H00
Espace Khiasma, 15 rue Chassagnole, 93260 Les Lilas

06.08.2013

Le cri de la fougère

Depuis janvier 2013, Hélène Coeur, Célio Paillard et Frédéric Mathevet mènent un atelier sonore dans le quartier des Fougères (Paris 20e), avec une classe de CE2-CM1 de l’école Le Vau. Au cours de cette première année d’ateliers, les participants apprennent à «écouter et jouer leur quartier », faisant travailler leurs oreilles mais aussi leur corps et leur imagination. Une expérience mise en récit par les artistes sous la forme d’un feuilleton dessiné. Découvrez au format pdf :

Episode 1 : Le cri de la Fougère

Episode 2 : Interlude 

Découvrez la présentation de l’atelier sur le site de L’Autre Musique

Un projet soutenu par la Fondation de France.

Rubriques

 

Contenus