FR


EN

Chargement

Archive

Église Saint-Bernard

sam. 3 octobre 2015

20H00 - 5H00


Dans les cités – râga live


La Nuit Blanche 2015 à Paris

Charles Robinson, Violette Pouzet-Roussel, Lena Circus, Corinne Colombel, Fredde Rotbart & Manu Thuret

Programme : Rendez-vous



« Qu’est-ce qu’une Cité ? Une somme de noms de lieux et de noms de personnes, des amitiés et des amours, des aventures sociales, des djobeurs exploités, des réussites qui font chaud au cœur, des déceptions et des encrages sur les murs, des colères ravageuses, des mômes qui dansent dans la lumière néon, des petits barbeuks le dimanche vers treize heures, des toits ensoleillés où installer des transats, des ronds-points avec le blason de la ville dessiné en fleurs, des accélérations en quad (zou la ligne droite), des cartons dans ton cœur (œillade en coin), des refrains entêtants, des drames érotiques, des naufrages terribles : les Cités, c’est la vie, en très fort. C’est tout cela qu’il faut rendre, par l’invention, l’énergie, la multitude des voix et des sons, des présences. Former le temps d’une nuit une Cité éphémère, bourrée d’histoires et de passions. Vivre dans la langue. » (Charles Robinson)

Dans les Cités est une fresque romanesque, courant sur 1300 pages, commencée avec la parution de Dans les Cités (collection Fiction & Cie, éd. du Seuil, 2011) et qui se poursuivra avec Fabrication de la guerre civile (éd. du Seuil, 2016). Les deux romans de Charles Robinson explorent une Cité fictive, la Cité les Pigeonniers, dans une ville nouvelle de la banlieue parisienne, au moment où la Cité va être démolie et ses habitants dispersés.

Pour la Nuit Blanche, Dans les Cités s’installe le temps d’une nuit dans l’église Saint-Bernard, dans le quartier de la Goutte-d’Or, avec un dispositif inédit : un râga nocturne.

Un Râga est une structure conçue pour créer un climat émotionnel, lié à un moment du jour ou une saison. Charles Robinson s’appuie sur cette conception du râga pour créer une lecture durant toute la nuit, avec 2 voix, 3 musiciens (deux guitares et un ensemble de percussions), 20 chapitres du cycle spécialement réécrits, 50 personnages.

Dans les Cités – râga nocturne est une visite mentale, une succession de récits et de rencontres, qui invite à se poser, au cours des longues marches propres à la Nuit Blanche, pour écouter un moment de lecture, déambuler dans l’église, alors que 3 scripteurs y transcrivent le texte en direct.

Lecteurs : Charles Robinson, Violette Pouzet-Roussel
Musiciens : Lena Circus
Scripteurs en direct : Corinne Colombel, Fredde Rotbart, Manu Thuret

Église Saint-Bernard
11 Rue Affre
75018 Paris
Métro : Barbès-Rochechouart (2 et 4), La Chapelle (2), Château-Rouge (4)

Reserver





Saisissez le nombre de personnes pour la réservation :



Charles Robinson – « Romancier, le livre me passionne. Pourtant, je cherchais la possibilité pour le texte d’excéder la seule publication. Ce peut être un enregistrement : Dans les Cités, devenu pièce sonore pour France Culture, ou Quand je pense à toi tu ris je ris aussi, texte devenu pièce sonore créée au domaine de Chamarande. Dans les Cités, roman, est aussi la matrice de lectures publiques régulières depuis 2011, créées avec bande-son électronique et dispositif vidéo. Des formes brèves sont publiées une première fois et réécrites pour être lues sur scène avec une création plastique, ainsi de ils grouillent dans nos pensées ils ont faim, destiné à un volume collectif aux éditions Inculte (2014), réinventé sous forme de lecture-performance, puis converti sous forme mixte texte-image, avec les photographies de la performance. L’écriture est une lave textuelle, potentielle et tourbillonnante, devant elle diverses formes se proposent, qu’elle vient tour à tour emplir : livre, livre-objet, live, pièce sonore, installation, e-book, etc. Chacune de ces fontes du texte éprouve les résistances et pertinences originelles, mais pousse le texte vers de nouveaux régimes. »

À paraître : Fabrication de la guerre civile. éd. du Seuil, coll. Fiction & Cie, janvier 2016

http://charles-robinson.blogspot.fr/

Violette Pouzet-Roussel est comédienne. Elle travaille pour le théâtre et crée des lectures de textes contemporains mobilisant voix, sons et incarnation. Elle pratique aussi un travail sur les métamorphoses du corps qui passe par le buto ou le devenir-animal.

Lena Circus est un trio jazz, construit sur deux guitares et une batterie, adepte d’une écriture free jazz aux puissants effets de halo. Ici, la musique est événements. En cela, l’écriture est très proche de la musique contemporaine. La plage sonore est le lieu de micro-interventions animant une moire spacieuse, sinueuse, ondoyante, que chaque musicien intensifie avec ses manifestations. Cette musique est hypnotique, forçant l’attention vers une jubilatoire tension de l’écoute, où les objets sonores pétillent, irradient. Imaginons que soit planté un paysage. Un arbre. Des branches aux ramifications prolongées. Innombrables feuilles. Une rivière. Le ciel. Des nuages. Le temps de cette musique passe à travers les éléments du paysage en un miroitement improvisé, où tout bouge, remue, où des événements sonores sans cesse nouveaux se produisent, tout comme ce paysage est agité. Ainsi, un morceau de Lena Circus est une matrice de phénomènes dans le temps et l’espace. Réverbération de guitare. Corde sifflant sous l’archet. Souffles. Cris. Frisottis de cymbales.

Nicolas Moulin / Antoine Letellier / Guillaume Arbonville : guitares électriques, instruments à vents, batterie, percussions

https://lenacircus.bandcamp.com/

http://www.lenacircus.com/

Rendez
vous



Phantom

Khiasma est soutenu par :

La Région Île-de-France
Le Département de la
   Seine-Saint-Denis
La DRAC Île-de-France
La Ville des Lilas
La Ville de Paris
La Mairie du 20è
Paris Habitat
La Fondation de France

Khiasma est membre du réseau TRAM et partenaire de Paris-Art.

avril 2018


21.06.2016

«Tentative d’évasion» de Vincent Chevillon sur le massif du Sancy

Dans le cadre de la manifestation Horizons, l’oeuvre monumentale de Vincent Chevillon Tentative d’évasion est installée jusqu’à fin septembre sur le massif du Sancy, en Auvergne (http://www.horizons-sancy.com/).

11.04.2016

« De commencements en commencements » reçoit l’aide du film court de la Seine-Saint-Denis

Le film de Simon Quéheillard, De commencements en commencements, vient de recevoir l’aide au film court du département de la Seine-Saint-Denis. Après une belle post-production, une avant-première de cet hommage au burlesque arrivera très bientôt sur les écrans lilasiens !

28.03.2016

« Vers la tendresse » d’Alice Diop primé au festival du film de femmes de Créteil

Développé au cours d’une résidence d’Alice Diop à Khiasma, le film Vers la tendresse a reçu le Prix INA réalisatrice créative du meilleur court métrage francophone et le Prix du public du meilleur court métrage français. Bravo !

17.03.2014

Lettre au Maire de Grigny

Initiative du collectif le PEROU

« L’ambassade du PEROU à Ris-Orangis est un repère – un espace visible – et un observatoire – un lieu qui regarde -. Décrire ce qui a lieu dans un bidonville situé sur le territoire européen, telle est l’ambition de ce blog. Exactement, il s’agit de décrire l’humanité qui a lieu, l’humanité qui fait lieu » (décembre 2012). Le 3 avril 2013, tout a été détruit, sauf l’essentiel. A Grigny, où vivent aujourd’hui les familles, nous continuons d’œuvrer pour que l’on construise enfin.

Découvrez ici, la dernière lettre de Sébastien Thiéry, coordinateur du PEROU, au Maire de Grigny. Une invitation au dialogue sur le devenir des familles de Roms présentes dans le bidonville.

 

19.12.2013

Butler & Mirza en lice pour le prix Art Mundi 6

Félicitations à Butler&Mirza pour leur pré-sélection pour le prix Art Mundi 6. On leur souhaite de tout cœur de le remporter pour mener à bien tous leurs projets et nous surprendre encore.
Rapellons que le duo d’artiste avait exposé leur oeuvre Hold Your Ground à Khiasma, dans le cadre de notre exposition de rentrée, Rendez-vous : sortie de mon corps.
Plus d’informations ici !

28.11.2013

Notre cycle POSSESSIONS s’installe sur le blog du Monde

Article d'Isabelle Regnier

En place depuis le 12 novembre 2013, notre cycle Possessions a fait parler de lui dans les pages du blog du Monde. Sous la plume d’Isabelle Regnier, découvrez, ou redécouvrez l’identité de cet évènement qui déplace le genre documentaire, entre projections et performances.

Pour découvrir l’article, c’est ici…
Et pour suivre le déroulement de notre programmation jusqu’au 12 décembre, c’est là !

 

28.11.2013

Mathieu K. Abonnenc à Beaubourg

Séance du Peuple qui manque

« An Italian Film (Africa Addio) » de Mathieu K Abonnenc sera projeté demain au Centre Pompidou dans le cadre d’une séance du Peuple qui manque. Rappelons que l’artiste présente également sa vidéo dans le cadre de notre exposition « Rendez-vous : sortie de mon corps » et qu’elle reste visible jusqu’au 12 décembre 2013. La caméra Red utilisée pour le tournage confère une qualité exceptionnelle à l’image qui vient renforcer le propos percutant du film. En ce concentrant sur le cuivre, qui fut l’une des causes de la guerre de Sécession au Katanga, et, auparavant, la raison de l’intérêt des Occidentaux pour la R.D.C, l’artiste reconstitue un épisode de l’histoire du capitalisme et de ses mécanismes, montrant les effets de l’industrialisation par des nations européennes sur des pays et des populations colonisés. http://www.lepeuplequimanque.org/thousand/27-11-13

15.11.2013

Nos artistes hors les murs !

Exposition “Ânes situ” de Hicham Benohoud

Jusqu’au 12 décembre 2013, Khiasma accueille en son sein l’exposition collective « Rendez-vous : sortie de mon corps ». À cette occasion, Hicham Benohoud, photographe, expose « Version soft » une série de 5 images qui présentent calmement et fermement son malaise face à sa situation, à sa culture, à son pays. Mais en parallèle, l’artiste expose également à Casablanca « Ânes situ », une série de photographies qui fait écho au statut de l’homme au Maroc.
À découvrir ici !

05.11.2013

Mon voisin est un artiste

Ciné-concert

En lieu et place du traditionnel C’est dimanche ! – le cinégoûter organisé à l’Espace Khiasma chaque dernier dimanche du mois – Fantazio se propose de créer un habillage musical interactif à partir d’un montage de films muets.

« On part de rien. Un son arrive : on peut se coincer dedans, se prendre les pieds dedans, mourir dedans tout de suite. Si un deuxième son sur lequel on pourrait se reposer ne surgit pas, tout s’arrête. Plus de transformation possible. L’improvisation ne peut pas vivre sans entraide. En situation de guerre, d’urgence, de panique, soit on reste pétrifié passif, soit on improvise : on prend en main la situation, on se mouille, on laisse de côté à la minute la force rongeante du regard sur soi. »

Dimanche 23 novembre 2013 à 16H00
Espace Khiasma, 15 rue Chassagnole, 93260 Les Lilas

06.08.2013

Le cri de la fougère

Feuilleton dessiné

Depuis janvier 2013, Hélène Coeur, Célio Paillard et Frédéric Mathevet mènent un atelier sonore dans le quartier des Fougères (Paris 20e), avec une classe de CE2-CM1 de l’école Le Vau. Au cours de cette première année d’ateliers, les participants apprennent à «écouter et jouer leur quartier », faisant travailler leurs oreilles mais aussi leur corps et leur imagination. Une expérience mise en récit par les artistes sous la forme d’un feuilleton dessiné. Découvrez au format pdf :

Episode 1 : Le cri de la Fougère

Episode 2 : Interlude 

Découvrez la présentation de l’atelier sur le site de L’Autre Musique

Un projet soutenu par la Fondation de France.

Rubriques

 

Contenus