FR


EN

Chargement

Archive

ven. 3 mars 2017

19h30


Publier Tarnac


Antenne Relectures

Master de création littéraire, Univ. Paris 8

Programme : Rendez-vous



Lectures/Performances/Projections/Discussions

« This is a dangerous book! », s’inquiétait Glenn Beck sur Fox News lors de la parution aux Etats-Unis de l’ouvrage du Comité invisible, L’Insurrection qui vient (2007, La Fabrique éditions). Du 23 au 26 janvier, les étudiants du Master de création littéraire de l’Université Paris 8 Saint-Denis ont occupé l’Espace Khiasma le temps d’un workshop de création littéraire et radiophonique prenant pour point de départ le nom de Tarnac mais finissant par croiser aussi ceux de Calais et de Clichy. C’est à la narrativisation, à la fictionnalisation, à la rescénarisation de ces sites emblématiques de l’imaginaire politique contemporain qu’ils se sont employés.

Le master création littéraire et l’Espace Khiasma vous invitent au rendu de l’atelier « Publier Tarnac », vendredi 3 mars à 19h30. Au programme : lectures, performances, projections, discussions.

 

Un avant-goût des projets menés lors du workshop qui seront présentés le 3 mars :

Il neige sur TarnacCiné-poème.

Chaque fois que nous parlons, chaque fois que nous regardons, chaque fois que nous nous souvenons, et de la même manière chaque fois que nous imaginons, nous nous servons de cet objet qui s’appelle une loupe. C’est un objet très ancien qui sert à faire le point, à agrandir, à zoomer, à grossir, à remarquer, à compartimenter, quelquefois à cibler quelque chose en occultant le reste. C’est un objet très utile mais c’est aussi un objet dangereux, car il peut mettre le feu ou rendre aveugle.

Au moment de la publication de L’Insurrection qui vient aux Etats-Unis, à l’été 2009, Glenn Beck, commentateur et animateur de la chaine Fox News, contribue à la propagation d’un feu médiatique autour de l’affaire dite de « Tarnac ». Sur l’écran, derrière le présentateur, sont diffusées des images de voitures incendiées et de pompiers luttant contre les flammes.

Filant la métaphore de l’incendie, nous nous sommes mis en route à travers une forêt imaginaire et, nous inspirant des dix jeunes gens du Décameron fuyant Florence ravagée par la peste, nous avons élu domicile dans une cabane, sur des hauteurs. De là, observant les fumées de l’incendie, nous allions à notre tour prendre le temps de raconter nos propres histoires.

Depuis notre refuge, nous avons inventé, mis en place et appliqué des stratégies pour nous protéger, pour surveiller, pour détourner ou contenir le feu, faisant écho dans nos différentes actions aux « contre-fictions vraies » d’Yves Citton, faisant silence sur Glenn Beck, pour que redevienne audible le bruit de nos pas dans la neige.

— Des étudiant-e-s du Master Création littéraire de l’Université Paris VIII

 

L’iMMonde

Le journal L’iMMonde et Radio Parasites s’associent pour une soirée d’intox unique et exceptionnelle le vendredi 3 mars à Khiasma.
«Ils sont là. Vous les côtoyez sans les voir, les jugez sans les connaître, les rejetez sans les comprendre. Nous vous proposons d’écouter la voix de ceux qui n’en ont pas. Le message de ceux qui n’en ont pas.»

+ de faux-divers sur :
www.facebook.com/389817424729797
www.facebook.com/100015384372942
www.journal-limmonde.tumblr.com

 

L’affaire Jean Petit

Jean Petit était un homme sans histoire. Jusqu’à ce jour d’octobre 2016, où il a commis l’irréparable. Qui est-il vraiment ? Pourquoi cet acte ? Tout, vous saurez tout sur l’affaire Jean Petit, ce vendredi 3 mars à Khiasma…

 

Reserver





Saisissez le nombre de personnes pour la réservation :



Un des murs de Khiasma durant le workshop «Publier Tarnac».

Cette soirée marque également la première ouverture publique du programme Plateforme initié cette année par Khiasma, offrant un espace de recherche, d’expérimentation, de création et de diffusion à des collectifs d’horizons divers – artistes, étudiants, acteurs associatifs, chercheurs, revues, habitants – composant chacun une «antenne» du programme de Khiasma et de la webradio R22 Tout-Monde.

Ce travail mené avec les étudiants du Master de création littéraire de l’université Paris 8 s’inscrit ainsi dans l’antenne Relectures : autour du temps fort que continuera à être notre festival à l’automne, cette antenne ouvrira tout au long de l’année un terrain d’expérimentations pour artistes, auteurs et étudiants dans le champ des formes de l’oralité et des pratiques « live » : performance, musique, paroles…

 

 

Rendez
vous



Imprimer






Programme




Phantom

Khiasma est soutenu par :

La Région Île-de-France
Le Département de la
   Seine-Saint-Denis
La DRAC Île-de-France
La Ville des Lilas
La Ville de Paris
La Mairie du 20è
Paris Habitat
La Fondation de France

Khiasma est membre du réseau TRAM et partenaire de Paris-Art.

décembre 2017


Édito : Plateforme 2017-2018


En 2017-2018, l’Espace Khiasma continue d’être transformé par son programme Plateforme, initié il y a désormais un an et qui progressivement installe à Khiasma un espace collectif de discussion, de recherche, d’expérimentation et de production qui se fabrique au quotidien avec une diversité d’acteurs – artistes, étudiants, habitants, curateurs, chercheurs ou miliants – pour des rencontres aux formats variés. Un travail au temps long, dont cette édition du magazine vous proposera quelques instantanés.

Lire

21.06.2016

«Tentative d’évasion» de Vincent Chevillon sur le massif du Sancy

Dans le cadre de la manifestation Horizons, l’oeuvre monumentale de Vincent Chevillon Tentative d’évasion est installée jusqu’à fin septembre sur le massif du Sancy, en Auvergne (http://www.horizons-sancy.com/).

11.04.2016

« De commencements en commencements » reçoit l’aide du film court de la Seine-Saint-Denis

Le film de Simon Quéheillard, De commencements en commencements, vient de recevoir l’aide au film court du département de la Seine-Saint-Denis. Après une belle post-production, une avant-première de cet hommage au burlesque arrivera très bientôt sur les écrans lilasiens !

28.03.2016

« Vers la tendresse » d’Alice Diop primé au festival du film de femmes de Créteil

Développé au cours d’une résidence d’Alice Diop à Khiasma, le film Vers la tendresse a reçu le Prix INA réalisatrice créative du meilleur court métrage francophone et le Prix du public du meilleur court métrage français. Bravo !

17.03.2014

Lettre au Maire de Grigny

Initiative du collectif le PEROU

« L’ambassade du PEROU à Ris-Orangis est un repère – un espace visible – et un observatoire – un lieu qui regarde -. Décrire ce qui a lieu dans un bidonville situé sur le territoire européen, telle est l’ambition de ce blog. Exactement, il s’agit de décrire l’humanité qui a lieu, l’humanité qui fait lieu » (décembre 2012). Le 3 avril 2013, tout a été détruit, sauf l’essentiel. A Grigny, où vivent aujourd’hui les familles, nous continuons d’œuvrer pour que l’on construise enfin.

Découvrez ici, la dernière lettre de Sébastien Thiéry, coordinateur du PEROU, au Maire de Grigny. Une invitation au dialogue sur le devenir des familles de Roms présentes dans le bidonville.

 

19.12.2013

Butler & Mirza en lice pour le prix Art Mundi 6

Félicitations à Butler&Mirza pour leur pré-sélection pour le prix Art Mundi 6. On leur souhaite de tout cœur de le remporter pour mener à bien tous leurs projets et nous surprendre encore.
Rapellons que le duo d’artiste avait exposé leur oeuvre Hold Your Ground à Khiasma, dans le cadre de notre exposition de rentrée, Rendez-vous : sortie de mon corps.
Plus d’informations ici !

28.11.2013

Notre cycle POSSESSIONS s’installe sur le blog du Monde

Article d'Isabelle Regnier

En place depuis le 12 novembre 2013, notre cycle Possessions a fait parler de lui dans les pages du blog du Monde. Sous la plume d’Isabelle Regnier, découvrez, ou redécouvrez l’identité de cet évènement qui déplace le genre documentaire, entre projections et performances.

Pour découvrir l’article, c’est ici…
Et pour suivre le déroulement de notre programmation jusqu’au 12 décembre, c’est là !

 

28.11.2013

Mathieu K. Abonnenc à Beaubourg

Séance du Peuple qui manque

« An Italian Film (Africa Addio) » de Mathieu K Abonnenc sera projeté demain au Centre Pompidou dans le cadre d’une séance du Peuple qui manque. Rappelons que l’artiste présente également sa vidéo dans le cadre de notre exposition « Rendez-vous : sortie de mon corps » et qu’elle reste visible jusqu’au 12 décembre 2013. La caméra Red utilisée pour le tournage confère une qualité exceptionnelle à l’image qui vient renforcer le propos percutant du film. En ce concentrant sur le cuivre, qui fut l’une des causes de la guerre de Sécession au Katanga, et, auparavant, la raison de l’intérêt des Occidentaux pour la R.D.C, l’artiste reconstitue un épisode de l’histoire du capitalisme et de ses mécanismes, montrant les effets de l’industrialisation par des nations européennes sur des pays et des populations colonisés. http://www.lepeuplequimanque.org/thousand/27-11-13

15.11.2013

Nos artistes hors les murs !

Exposition “Ânes situ” de Hicham Benohoud

Jusqu’au 12 décembre 2013, Khiasma accueille en son sein l’exposition collective « Rendez-vous : sortie de mon corps ». À cette occasion, Hicham Benohoud, photographe, expose « Version soft » une série de 5 images qui présentent calmement et fermement son malaise face à sa situation, à sa culture, à son pays. Mais en parallèle, l’artiste expose également à Casablanca « Ânes situ », une série de photographies qui fait écho au statut de l’homme au Maroc.
À découvrir ici !

05.11.2013

Mon voisin est un artiste

Ciné-concert

En lieu et place du traditionnel C’est dimanche ! – le cinégoûter organisé à l’Espace Khiasma chaque dernier dimanche du mois – Fantazio se propose de créer un habillage musical interactif à partir d’un montage de films muets.

« On part de rien. Un son arrive : on peut se coincer dedans, se prendre les pieds dedans, mourir dedans tout de suite. Si un deuxième son sur lequel on pourrait se reposer ne surgit pas, tout s’arrête. Plus de transformation possible. L’improvisation ne peut pas vivre sans entraide. En situation de guerre, d’urgence, de panique, soit on reste pétrifié passif, soit on improvise : on prend en main la situation, on se mouille, on laisse de côté à la minute la force rongeante du regard sur soi. »

Dimanche 23 novembre 2013 à 16H00
Espace Khiasma, 15 rue Chassagnole, 93260 Les Lilas

06.08.2013

Le cri de la fougère

Feuilleton dessiné

Depuis janvier 2013, Hélène Coeur, Célio Paillard et Frédéric Mathevet mènent un atelier sonore dans le quartier des Fougères (Paris 20e), avec une classe de CE2-CM1 de l’école Le Vau. Au cours de cette première année d’ateliers, les participants apprennent à «écouter et jouer leur quartier », faisant travailler leurs oreilles mais aussi leur corps et leur imagination. Une expérience mise en récit par les artistes sous la forme d’un feuilleton dessiné. Découvrez au format pdf :

Episode 1 : Le cri de la Fougère

Episode 2 : Interlude 

Découvrez la présentation de l’atelier sur le site de L’Autre Musique

Un projet soutenu par la Fondation de France.

Rubriques

 

Contenus