FR


EN

Chargement

Archive

Khiasma & lieux partenaires

3 Juin. > 2 Juil. 2016

15h - 20h


Kinesis


Exposition Arts Visuels

Louis Henderson



Vernissage jeudi 2 juin à 18h30

Kinesis : du grec ancien κίνησις. 1. Mouvement, particul. mouvement de la danse 2. fig. agitation, trouble, soulèvement.

Cette première exposition monographique en France du cinéaste anglais Louis Henderson s’organise autour de la mise en relation de deux de ses films récents : Black Code/Code Noir (2015) et The Sea is History (2016), présenté dans une version de travail. Alors que le premier explore l’archéologie d’Internet pour mettre en lumière le rôle des algorithmes dans le contrôle social et nécropolitique de la communauté afro-américaine aujourd’hui, le second revient en République Dominicaine et à Haïti, à l’endroit même où Christophe Colomb posa le pied en 1492, geste inaugural de la Modernité coloniale.

Tendue entre ces deux moments, l’exposition se développe comme un espace de recherche. Pendant un mois, Kinesis accueillera de nombreux événements parmi lesquels la première des Black Code Sessions, rencontre rassemblant chercheurs, cinéastes, artistes et activistes qui dépliera les questions qu’ouvre le film Black Code/Code Noir afin d’en assembler de nouvelles versions. Au cœur de cette exposition-projet se déploie ainsi un véritable espace de recherche autour du film et des questions qu’il aborde, mettant en partage son matériau et des sources d’inspiration de l’artiste – musique, textes, documents –, invitant chaque visiteur à contribuer activement à la réflexion à laquelle nous enjoint le travail de Louis Henderson.

Les nombreux autres événements accueillis dans l’espace de Kinesis seront autant d’efforts pour fabriquer collectivement de nouveaux régimes critiques de récit, faire émerger des figures spéculatives, actualiser les héritages des cultural studies tout autant que repenser les pratiques du hacking et notre relation aux nouvelles technologies de l’information.

L’exposition Kinesis imagine des chemins et des vocabulaires pour reconstruire une histoire des possibles, rendre visible les persistances du pouvoir et fabuler le désenvoûtement de ses codes par le truchement d’une nouvelle révolution animiste au cœur de la Caraïbe.

Téléchargez ici le programme complet en pdf

Le vendredi 10 juin, en raison de la journée d’étude organisée ce jour-là dans l’espace de l’exposition Kinesis, l’exposition n’ouvrira qu’à 18h. Le mercredi 15, l’exposition sera fermée en raison pour le workshop Black Code Session, fermé au public, dont la restitution publique aura lieu le lendemain à 18h.

Anonyme, "Sun corona of August 20, 1905".

Tout au long du mois de juin, l’exposition Kinesis se déploiera au travers de nombreux événements publics — temps de découvertes, rencontres et réflexion — à l’Espace Khiasma et dans des lieux partenaires.

Jeudi 2 juin à 20h30 — Performance — Khiasma
Des Mensonges plus vrais que la réalité
Alors qu’il recherche à Paris des archives autour de Toussaint Louverture, Louis Henderson reçoit un courriel d’un arnaqueur béninois vivant dans le village d’origine de la famille de Toussaint…
Cette performance aura lieu au cours du vernissage de l’exposition Kinesis

Lundi 6 juin à 20h30 — Rencontre/Débat — Khiasma
Statistiques et algorithmes : que fait le chiffre à la police ?
Comment penser un service public de la police en dehors de la spirale des données statistiques et de la logique comptable qui pousse inexorablement à toujours plus de police et à l’économie de la violence ?
Avec Laurent Henninger (historien), Sonia Chiambretto (écrivaine et auteure de POLICES ! – 2011, grmx éditions), Emmanuel Adély, (dans le cadre de sa résidence d’écrivain au Musée Commun – hors les murs) et Louis Henderson (cinéaste)

Jeudi 9 juin à 20h00 — Séance Phantom — MK2 Beaubourg
The Stuart Hall Project 
Avec The Stuart Hall Project (2013, 103min), John Akomfrah réalise un portrait émotionnel d’une des figures centrales des cultural studies britanniques, Stuart Hall. Mêlant images d’archive, entretiens inédits et une bande son de Miles Davis, Akomfrah nous emmène dans un voyage exaltant à travers la seconde moitié du 20è siècle.
Projection suivie d’une conversation avec John Akomfrah
Tarif : 7,50€ / Réservations : resa@lafabrique-phantom.org

Vendredi 10 juin de 10h à 17h Journée d’étude — Khiasma
Dépasser les lignes de division. Féminisme transnational et cultural studies.
Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir et son groupe de recherche Travelling féministe s’associent à l’Espace Khiasma pour organiser conjointement un séminaire qui prend son point de départ dans le dialogue, la controverse et la complexité des relations qu’entretiennent l’oeuvre de Stuart Hall, les cultural studies britanniques et le féminisme transnational depuis près de trente ans. Ce séminaire aura le privilège de recevoir de nombreux invités, parmi lesquels les cinéastes John Akomfrah et Lina Gopaul, membres fondateurs du Black Audio Film Collective.
Une proposition de Nataša Petrešin-Bachelez avec la collaboration de Lotte Arndt et Olivier Marboeuf.
En collaboration avec Le Centre Simone de Beauvoir (Travelling féministe) et avec la participation de l’INHA.

Samedi 11 juin de 14h à 19h  Workshop — Villa Vassilieff
Démembrements, remontages : le corps (post)colonial en morceaux
Cet atelier, conduit par l’historien de l’art Erin Gleeson, interrogera le concept et la pratique de l’interchangeable et de la fragmentation dans une sélection d’exemples de productions sculpturales et de représentations du Bouddha appartenant à l’histoire passée et présente du Cambodge. Comment peut-on appréhender la signification et la puissance de ces fragments bouddhiques dans leur traitement muséographique, à la fois animé et inanimé, depuis des perspectives coloniales et post-coloniales ? L’atelier débutera par une visite du musée Guimet.
Infos/Résas : publics@villavassilieff.net / www.villavassilieff.net 
Dans le cadre du programme Entre les Cartes, organisé par la Villa Vassilieff en partenariat avec le Collège d’études mondiales à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme, et avec le soutien de Pernod Ricard et de la Fondation Nationale des Arts Graphiques et Plastiques.

Jeudi 16 juin à 18h  Workshop/Restitution — Khiasma
Black Code Session 1
L’exposition Kinesis accueillera la première des Black Code Sessions, une série de rencontres qui vise à déplier les questions qu’ouvrent le film Black Code/Code Noir, de Louis Henderson, afin d’en assembler de nouvelles versions. Rassemblés pour cette Black Code Session, les participants – chercheurs, artistes, cinéastes, activistes et étudiants – se réuniront à huis clos une journée durant pour mettre le film en débat et proposer de le modifier et l’étendre. Au lendemain de cette discussion, lors d’une grande soirée de restitution organisée à Khiasma, chacun des invités est amené à intervenir pour présenter l’aboutissement de ce processus collaboratif et le rouvrir au dialogue avec le public.
Les Black Code Sessions sont organisées avec le soutien du Dicréam.

Mardi 21 juin à 18h  Rencontre — Khiasma
Conversation avec Kodwo Eshun et Stephen Wright
Dans le cadre d’une journée d’étude organisée par le post-diplôme Documents et art contemporain de l’Ecole européenne supérieure de l’image, et de la publication dédiée à sa recherche, Louis Henderson convie deux théoriciens à proposer des lectures de son travail : Kodwo Eshun et Stephen Wright.
Le troisième cycle « Document et art contemporain » est coproducteur de l’exposition Kinesis.

Jeudi 23 juin à 20h — Séance Phantom — MK2 Beaubourg
Black Code/Code Noir & Field Niggas
Séance Phantom spéciale, où Louis Henderson projettera son film Black Code/Code Noir en dialogue avec Field Niggas de Khalik Allah. Une méditation politique et poétique autour du corps noir américain aujourd’hui, entre précarité, violence et puissance de vie.

Lundi 27 juin à 20h — Rencontre/Projections — Tate Britain
John Akomfrah & Louis Henderson
Pour le 50è anniversaire de la London Film-makers Co-op (LFMC), Tate Britain et LUX présentent une série mensuelle de projections et de conversations d’artistes revisitant l’héritage de la LFMC et son sens aujourd’hui. Cette séance réunira John Akomfrah, figure majeure du cinéma britannique engagé, et Louis Henderson.
Conversation modérée par Olivier Marboeuf.

Samedi 02 juillet à 18h30  Finissage/Projection — Khiasma
Black Code/Code Noir, version 2.
En clôture de l’exposition Kinesis, Louis Henderson présentera la nouvelle version de Black Code/Code Noir, assemblée à partir du workshop Black Code Session 1.

Téléchargez le programme complet pour consulter tous les détails.


L’exposition Kinesis est produite par Khiasma, en coproduction avec Spectre Productions et le troisième cycle «Document et art contemporain» de l’École européenne supérieure de l’image (Angoulême-Poitiers). Créé à l’initiative de l’Éesi, en partenariat avec l’École nationale supérieure d’art de Bourges, ce troisième cycle délivre, à l’issue de trois années de recherche, un Diplôme supérieur de recherche en art. Membre de ce programme de recherche de 2013 à 2016, Louis Henderson propose cette exposition, accompagnée d’une journée d’étude le 21 juin et d’une publication, au titre de son diplôme.
L’exposition Kinesis a bénéficié du soutien de l’Institut français et de la Cité internationale des Arts.
Les Black Code Sessions sont réalisées avec le soutien du Dicréam.

Rendez
vous

  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .


Phantom

Khiasma est soutenu par :

La Caisse des Dépôts et
   Consignations
Le Conseil Régional d’Ile-de-France
Le Département de la
   Seine-Saint-Denis
La DRAC Île-de-France
Emmaüs Solidarité
La Fondation Aéroports de Paris
La Fondation de France
La Ville des Lilas
La Ville de Paris
Paris Habitat

Khiasma est membre du réseau TRAM et de Parcours Est.

février 2017


Édito : Plateforme


En 2017, Khiasma met en place son nouveau programme Plateforme. Basé sur le développement d’une communauté au travail, Plateforme transforme l’Espace Khiasma en un espace de recherche et d’expérimentations pour des rencontres aux formats variés. Artistes, étudiants, habitants, curateurs, chercheurs, acteurs associatifs, collectifs viendront progressivement occuper un même lieu et partager les antennes de la webradio R22 Tout-Monde qui tissera les voix multiples de cette aventure.

Lire

21.06.2016

«Tentative d’évasion» de Vincent Chevillon sur le massif du Sancy

Dans le cadre de la manifestation Horizons, l’oeuvre monumentale de Vincent Chevillon Tentative d’évasion est installée jusqu’à fin septembre sur le massif du Sancy, en Auvergne (http://www.horizons-sancy.com/).

11.04.2016

« De commencements en commencements » reçoit l’aide du film court de la Seine-Saint-Denis

Le film de Simon Quéheillard, De commencements en commencements, vient de recevoir l’aide au film court du département de la Seine-Saint-Denis. Après une belle post-production, une avant-première de cet hommage au burlesque arrivera très bientôt sur les écrans lilasiens !

28.03.2016

« Vers la tendresse » d’Alice Diop primé au festival du film de femmes de Créteil

Développé au cours d’une résidence d’Alice Diop à Khiasma, le film Vers la tendresse a reçu le Prix INA réalisatrice créative du meilleur court métrage francophone et le Prix du public du meilleur court métrage français. Bravo !

17.03.2014

Lettre au Maire de Grigny

Initiative du collectif le PEROU

« L’ambassade du PEROU à Ris-Orangis est un repère – un espace visible – et un observatoire – un lieu qui regarde -. Décrire ce qui a lieu dans un bidonville situé sur le territoire européen, telle est l’ambition de ce blog. Exactement, il s’agit de décrire l’humanité qui a lieu, l’humanité qui fait lieu » (décembre 2012). Le 3 avril 2013, tout a été détruit, sauf l’essentiel. A Grigny, où vivent aujourd’hui les familles, nous continuons d’œuvrer pour que l’on construise enfin.

Découvrez ici, la dernière lettre de Sébastien Thiéry, coordinateur du PEROU, au Maire de Grigny. Une invitation au dialogue sur le devenir des familles de Roms présentes dans le bidonville.

 

19.12.2013

Butler & Mirza en lice pour le prix Art Mundi 6

Félicitations à Butler&Mirza pour leur pré-sélection pour le prix Art Mundi 6. On leur souhaite de tout cœur de le remporter pour mener à bien tous leurs projets et nous surprendre encore.
Rapellons que le duo d’artiste avait exposé leur oeuvre Hold Your Ground à Khiasma, dans le cadre de notre exposition de rentrée, Rendez-vous : sortie de mon corps.
Plus d’informations ici !

28.11.2013

Notre cycle POSSESSIONS s’installe sur le blog du Monde

Article d'Isabelle Regnier

En place depuis le 12 novembre 2013, notre cycle Possessions a fait parler de lui dans les pages du blog du Monde. Sous la plume d’Isabelle Regnier, découvrez, ou redécouvrez l’identité de cet évènement qui déplace le genre documentaire, entre projections et performances.

Pour découvrir l’article, c’est ici…
Et pour suivre le déroulement de notre programmation jusqu’au 12 décembre, c’est là !

 

28.11.2013

Mathieu K. Abonnenc à Beaubourg

Séance du Peuple qui manque

« An Italian Film (Africa Addio) » de Mathieu K Abonnenc sera projeté demain au Centre Pompidou dans le cadre d’une séance du Peuple qui manque. Rappelons que l’artiste présente également sa vidéo dans le cadre de notre exposition « Rendez-vous : sortie de mon corps » et qu’elle reste visible jusqu’au 12 décembre 2013. La caméra Red utilisée pour le tournage confère une qualité exceptionnelle à l’image qui vient renforcer le propos percutant du film. En ce concentrant sur le cuivre, qui fut l’une des causes de la guerre de Sécession au Katanga, et, auparavant, la raison de l’intérêt des Occidentaux pour la R.D.C, l’artiste reconstitue un épisode de l’histoire du capitalisme et de ses mécanismes, montrant les effets de l’industrialisation par des nations européennes sur des pays et des populations colonisés. http://www.lepeuplequimanque.org/thousand/27-11-13

15.11.2013

Nos artistes hors les murs !

Exposition “Ânes situ” de Hicham Benohoud

Jusqu’au 12 décembre 2013, Khiasma accueille en son sein l’exposition collective « Rendez-vous : sortie de mon corps ». À cette occasion, Hicham Benohoud, photographe, expose « Version soft » une série de 5 images qui présentent calmement et fermement son malaise face à sa situation, à sa culture, à son pays. Mais en parallèle, l’artiste expose également à Casablanca « Ânes situ », une série de photographies qui fait écho au statut de l’homme au Maroc.
À découvrir ici !

05.11.2013

Mon voisin est un artiste

Ciné-concert

En lieu et place du traditionnel C’est dimanche ! – le cinégoûter organisé à l’Espace Khiasma chaque dernier dimanche du mois – Fantazio se propose de créer un habillage musical interactif à partir d’un montage de films muets.

« On part de rien. Un son arrive : on peut se coincer dedans, se prendre les pieds dedans, mourir dedans tout de suite. Si un deuxième son sur lequel on pourrait se reposer ne surgit pas, tout s’arrête. Plus de transformation possible. L’improvisation ne peut pas vivre sans entraide. En situation de guerre, d’urgence, de panique, soit on reste pétrifié passif, soit on improvise : on prend en main la situation, on se mouille, on laisse de côté à la minute la force rongeante du regard sur soi. »

Dimanche 23 novembre 2013 à 16H00
Espace Khiasma, 15 rue Chassagnole, 93260 Les Lilas

06.08.2013

Le cri de la fougère

Feuilleton dessiné

Depuis janvier 2013, Hélène Coeur, Célio Paillard et Frédéric Mathevet mènent un atelier sonore dans le quartier des Fougères (Paris 20e), avec une classe de CE2-CM1 de l’école Le Vau. Au cours de cette première année d’ateliers, les participants apprennent à «écouter et jouer leur quartier », faisant travailler leurs oreilles mais aussi leur corps et leur imagination. Une expérience mise en récit par les artistes sous la forme d’un feuilleton dessiné. Découvrez au format pdf :

Episode 1 : Le cri de la Fougère

Episode 2 : Interlude 

Découvrez la présentation de l’atelier sur le site de L’Autre Musique

Un projet soutenu par la Fondation de France.

Rubriques

 

Contenus